Usage Due Tabac et Peuples Autochtones

Pour les Premières Nations, les Métis et les Inuits, l’usage du tabac peut être traditionnel et récréatif.

Usage du tabac traditionnel

Usage récréatif du tabac

Comment cesser de fumer?

Ressources additionnelles

Usage du tabac traditionnel

Un grand nombre de membres des Premières Nations, de Métis et d’Inuits utilisent le tabac pour les cérémonies et à des fins médicinales. La culture et la récolte du tabac à des fins traditionnelles sont considérées comme un acte sacré. Cela remonte à des milliers d’années.

Quand le tabac brûle dans des pipes ou des feux sacrés, la croyance veut que la fumée transporte les prières vers le monde des esprits. De nos jours, beaucoup de peuples autochtones utilisent encore le tabac à ces fins.

Chaque communauté autochtone est différente, mais elles partagent certaines façons d’utiliser le tabac.

Comment est utilisé le tabac sacré?

  • Le tabac est utilisé comme une offrande quotidienne en faisant les prières et pour remercier le Créateur pour tous ses bienfaits.
  • Le tabac est placé sur notre mère, la Terre, à un endroit tranquille où personne ne marche. Il s’agit d’une façon de sensibiliser les gens et de remercier pour toutes ces choses qui permettent la viabilité des êtres physiques. Offrir le tabac à l’eau, par exemple, est une façon de démontrer la compréhension du fait que l’eau est l’élément vital du maintien de la vie.
  • Offrir du tabac sacré est une façon de remercier avant de faire une demande. Le tabac sacré est toujours offert avant de demander conseil, avant les cérémonies, avant la chasse ou avant de se tourner vers le monde des esprits.
  • La fumée de la plante du tabac est utilisée durant les cérémonies pour nettoyer ou purifier une personne, un objet ou un endroit qui s’y trouvent.

Usage récréatif du tabac

L’usage récréatif du tabac (cigarettes, cigares ou tabac à mâcher) n’a pas la même signification sacrée et spirituelle que l’usage traditionnel du tabac. Selon les aînés des Premières Nations, l’usage récréatif est irrespectueux par rapport à l’usage du tabac spirituel, médicinal et traditionnel.

Les membres des peuples autochtones ont les mêmes problèmes de santé et sociaux liés au tabagisme que les personnes non-autochtones. Par rapport à la population canadienne non-autochtone, plus d’Autochtones fument. Environ 60 % des membres de la population canadienne autochtone fument comparativement à 17 % de la population canadienne non-autochtone. Cela veut dire que plus d’Autochtones deviennent malades ou meurent des suites de l’usage du tabac.

Comment cesser de fumer?

Un grand nombre des stratégies utilisées pour les fumeurs non-autochtones peuvent être utilisées par les fumeurs autochtones.

Il y a aussi des programmes d’abandon du tabac pour les peuples autochtones. Ces programmes reposent sur les façons autochtones d’apprendre, de savoir, de guérir et de se rétablir. Vous pourriez avoir plus de succès avec ces programmes (Lien vers des programmes autochtones en N.-É.).

Le Sans Tabac Nouvelle-Écosse offre gratuitement et sans jugement du soutien confidentiel pour vous aider à cesser de fumer. Un conseiller bienveillant peut travailler avec vous, à votre rythme, pour vous aider à mettre sur pied et à suivre votre propre plan d’abandon du tabac. Il pourra aussi vous parler des programmes d’abandon du tabac pour les peuples autochtones. En savoir plus.

Ressources additionnelles

Tobacco Wise – programme d’abandon du tabac pour les Autochtones

Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)

———————————————————————————————–

Sources d’information : Santé Canada, Tobacco Wise et Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)